Une bibliothèque pour enfants

passer au produit final

Chaque projet as une raison d'être. En anglais, c'est un mainspring. Mes professeurs l'appelle aussi une histoire. Matthew Frederick l'appelle un parti et le défini en tant que l'idée centrale ou le concept d'un édifice. La raison d'être est la motivation du processus créatif et devient éventuellement une espèce de thèse du produit final.

L'auteur des bandes dessinés Calvin and Hobbes, Bill Watterson, est aussi responsable de la citation thème choisie pour mon bal des finissants en 2015. J'ai choisi ceci comme inspiration pour célébrer l'influence que cet homme as eu sur mon trajet au post secondaire.

J'ai toujours admiré les arbres du style à Watterson. Donc, j'ai tenté d'imiter son art. Cet élément fut un point focal dans mon processus de design.

Une mini-esquisse d'un de mes premiers dessins.

Au début de ce projet, notre technicien de laboratoire as avisé à la classe que les angles de 90 degrés étaient communes pour une bonne raison. Tout est fait pour le perpendiculaire, y compris les outils et le matériel. Ce n'est pas très caractéristique des arbres de pousser en rectilinéaire, ni de Calvin and Hobbes. Je cherchais alors à briser les règles tout en restant efficace.

En regardant à certains extrait de la bande dessiné, j'ai commencé à expérimenté avec des boites qui partageraient de l'espace négative. Ce concept avait des jointures à résoudre, mais valait la peine de poursuivre.

Pour l'angle obtus en bas, j'ai pensé à une table de pique-nique: où la patte as une deuxième fonction. Il supporte la structure contre le sol et combine la table et les sièges en même temps. Dans ce cas-ci, la deuxième fonction est de rejoindre les deux boites.

Quant à la "jointure impossible" en haut, je l'ai simplement éliminé. Avec l'aide d'une forme irrégulière, mais perpendiculaire au reste, je pouvais éviter la complexité. Dans les dessins ici, j'ai senti que j'avais perdu la raison d'être de ce projet.

J'ai repensé aux fameuses arbres: ils pouvaient être les formes irrégulières dont j'avais besoin.

J'ai voulu, à l'origine, essayer des jointures plus complexes, là où c'était perpendiculaire. Mais, à l'avis de notre technicien, une simple indentation serait pleinement solide.

La solution finale pour la jointure en haut. Peinturer ces éléments fut un plaisir. Le reste de la pièce est finie avec une huile danoise.

Cette bibliothèque est autant un présentoir pour ma collection complète qu'autre choses. J'ai construit la partie de droite précisément pour les livres.

J'ai aussi peinturé la connexion obtus pour cacher les imperfections.

retourner au portfolio